vrt

Brussels Airlines « oublie » l’indemnité d’un passager Africain

news

Deux passagers en provenance de la Guinée et du Sénégal, atterris à Zaventem le 2 avril dernier...

...avec 7 heures de retard, ont reçu une réponse différente, suite à la plainte qu’ils ont déposé auprès de la société aérienne avec l’aide de Claim It.

« Le passage Africain qui est monté à bord à Conakry en direction de Bruxelles, n’a pas reçu ses 600 euro de compensation« , explique Ralph Pais de Claim It. « Un passager Européen qui était monté à bord du même vol à partir de Dakar, plus tôt dans la journée, a obtenu sa compensation sans problèmes.Ceci tandis que tous deux y ont droit, étant donné qu’ils sont arrivé à destination avec plus de 3 heures de retard. »

« Nous remarquons de plus en plus fréquemment qu’en cas de problème sur un vol long courier en provenance d’Afrique, l’on refuse leur indemnité à certaines personnes. Peut être qu’ainsi les sociétés aériennes espèrent décourager certains passagers d’entreprendre les procédures nécessaires pour obtenir ce à quoi ils ont droit. Au début de cette année nous avons gagné un procès contre Brussels Airlines, au nom d’un autre passager lésé à partir d’un vol Africain, car l’avion en question devait être désinfecté. »

« Erreur humaine »

D’après Brussels Airlines il n’est pas question d’une stratégie visant à décourager certaines régions ou certains vols. « Cette allégation est ridicule« , dit Geert Sciot.  « Dans ce cas spécifique il s’agit d’une erreur humaine qui a fait que les dossiers de passagers au départ de Conakry n’ont pas reçu d’indemnité. Nous sommes occupé à rectifier cela depuis mercredi soir. De plus, il n’est pas nécessaire de faire appel à de telles sociétés – qui sont examinés par la Commission Européenne en ce moment – pour obtenir une compensation chez nous. Un e-mail suffit tout simplement et cela vous évite d’avoir à renoncer à 25% de votre indemnité. »

C’est au travers du doute que l’on arrive à la vérité

« Il m’est très facile d’imaginer que Brussels Airlines préfère que certains clients ne fassent pas appel à nous, étant donné qu’il s’avère (de façon démontrable) qu’ils mettent très souvent à l’écart les passagers qui essaient d’obtenir une compensation sur une base individuelle« , réagit Ralph Pais. « Nous continuerons à combattre pour les droits des passagers et à chaque fois que cela nous semble nécessaire, nous ferons appel aux tribunaux compétents pour les obtenir en leur nom. »


SOURCE :

LATEST VIDEO